Le musical américain ou "comédie musicale"

Descriptif

Un Américain à Paris

 

De toutes les cinématographies occidentales, l'américaine est la seule qui a su s'approprier le domaine du théâtre lyrique, en l'occurrence l'opérette, pour en faire un genre résolument cinématographique : le musical ou la comédie musicale.

I - L'avènement du sonore : "All Talking ! All Singing ! All Dancing !"
"The Jazz Singer" ("Le Chanteur de Jazz")


II - Les années trente : le backstage musical ou le musical des coulisses
a) Le style monumental
b) Le style Warner Bros : Busby Berkeley
c) Le style R.K.O. : Fred Astaire / Ginger Rogers


III - Les années quarante : La révolution
a) Arthur Freed : "The Wizard of Oz" ("Le Magicien d'Oz")
b) L'intégration du numéro musical dans la structure dramatique
c) Gene Kelly : "On the Town" ("Un Jour à New York")
d) La prolétarisation du protagoniste


IV - Les années cinquante : l'âge d'or
a) L'unité de production Arthur Freed à la M.G.M.
b) Vincente Minnelli et le Technicolor
c) La caméra comme partenaire de la danse
d) L'abolition de la lutte des sexes par la danse