La musique de film I : le cinéma muet

Descriptif

Le Mecano de la General

 

Pour être muet le cinéma n'en était pas pour autant silencieux. La projection d'un film participait déjà de l'« audio-visuel », à ceci près que les sons, produits en direct, relevaient essentiellement de l'aléatoire, puisque à la discrétion des exploitants.

I - Pourquoi ?
a) La légende du bruit du projecteur
b) La tradition de la "musique de fosse" dans le spectacle scénique
c) L'accompagnement des projections (lanterne magique, dessins animés)
d) L'angoisse du silence


II - Comment ?
a) Le pianiste
b) Les formations diverses
c) Les substituts : le phonographe, l'orgue
d) Le bonimenteur
e) Le "bruitiste" ou bruiteur, la machine à bruits


III - Quoi ?
a) Le mythe de l'improvisation
b) Le recours au répertoire
c) Les catalogues d'"incidentels"
d) Les "cue sheets"
e) La composition originale