François BOURCIER - Interprète

Il suit une formation de comédien à l'Ecole de la Rue Blanche, puis se perfectionne avec Antoine Vitez, au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique, tout comme avec Jacques Serres et Jean-Pierre Miquel.

Il devient ensuite metteur en scène et enseigne parallèlement l’art dramatique à l’Université en Arts du Spectacle (à Evry) et aux Ateliers du Sudden de Raymond Acquaviva.

Il entre à la Comédie-Française en tant qu’acteur : on le retrouve dans Sertorius et dans Le Voyage de Monsieur Périchon. Daniel Mesguich lui donne un rôle auprès de Jean-Marc Barr dans Technique pour un coup d'état, puis propose de l’engager dans Hamlet, pièce dans laquelle il jouera à nouveau, plus tard, sous la direction d'Antoine Vitez, à Chaillot.

Metteur en scène des spectacles de Sylvie Joly, il l'est aussi avec L’Avare au Théâtre Gérard Philippe (Saint-Denis), Libres pensées de San Antonio, au Théâtre Marigny, Le Malade imaginaire, avec Jean-Claude Dreyfus, La Belle et la Bête, au CDN de Lille... Ce sont au total plus de 30 pièces de théâtre pour lesquelles son travail de metteur en scène sera connu et reconnu.


François Bourcier a été récompensé à de nombreuses reprises. Il a ainsi obtenu le Prix Théâtre des Rencontres Internationales Georges Brassens en 1989. Les Molières 1994 et 1996 lui décernent une nomination du meilleur spectacle comique pour le spectacle de Sylvie Joly. Il obtient également le Molière des Etudiants 2006 pour son interprétation dans Lettres de Délation.

Lettres de Délation, d’après le livre d’André Halimi, révèlera au public un seul en scène très remarqué. Il en sera de même avec Résister c’est exister d’Alain Guyard et avec Entre Chien et Loup de Jean de La Fontaine et Alain Guyard. Toutes ces pièces seront données dans de nombreux théatres et lors de plusieurs festivals d’Avignon, devant un public nombreux (souvent en sold-out) et conquis par le jeu du comédien.

A la télévision, on le retrouve aux côtés de Richard Bohringer dans Un homme en colère, dans Cas de divorce, dans le premier rôle de Karine et Harry, dans Julie Lescaut avec Véronique Genest...

Alain GUYARD - Auteur

Alain Guyard est romancier.

Il a enseigné la philosophie pendant près de vingt ans à l'Education Nationale, de l'université au lycée, du CNRS - où il fut en charge d'un laboratoire de recherche - aux lycéens en techniques industrielles automobile.

 

Il en est sorti depuis dix ans pour exposer la philosophie à des publics pour qui elle devient une nécessité, urgente et vitale. C'est pourquoi il philosophe avec les détenus de nombreuses prisons de tout le territoire national. Il a mis en place la philosophie depuis de nombreuses années dans des hôpitaux psychiatriques et est co-président du comité d'éthique de l'un d'entre eux. Il intervient régulièrement à l'hôpital et en CHU pour former les professionnels du soin et les bénévoles dans les unités de soins palliatifs. Enfin, il opère en relais avec les travailleurs sociaux sur le terrain ou en formation, en France ou à l'étranger, pour alimenter leur réflexion sur la question sociale.

 

Sa principale activité reste toutefois l'écriture, qu'elle soit théâtrale ou romanesque. Mais elle est irriguée et nourrie par tous ces foyers de marginalité sociale et existentielle qu'il côtoie chaque jour. Ses romans sont publiés aux éditions Le Dilettante. Ses pièces de théâtre ne sont pas éditées mais jouées dans toute la francophonie. Un film documentaire est sorti en salles en 2015, consacré à son travail.

Isabelle STARKIER - Metteure en scène

Ancienne élève de lʼENS, Isabelle Starkier a également suivi les cours de Daniel Mesguich et ceux des Quartiers dʼIvry, sous Antoine Vitez puis Philippe Adrien. En 1985, elle crée sa compagnie.

 

Elle a mis en scène La Dernière Nuit dʼOtto Weininger, de J. Sobol, Les Joyeuses et Horribles Narrations du Père Duchesne, de J.-P. Faye, Liens de sang, dʼAthol Fugard, Le Cabaret de la grandʼpeur, de Brecht et Weill, Molly chante Bloom, de J. Joyce... Elle est également la metteure en scène du Marchand de Venise de Shakespeare, quʼelle a traduit avec M. Lederer aux éditions Le Bord de lʼeau. Têtes rondes et têtes pointues de Brecht, Le bal de Kafka de Timothy Daly, Monsieur de Pourceaugnac de Molière, Quichotte dʼaprès Cervantes, Un fil à la patte de Feydeau, Du côté dʼAlice dʼaprès Lewis Carroll...

 

Elle a été lʼassistante de Daniel Mesguich et, outre nombre dʼévènements, elle a mis en scène cinq spectacles en Israël, un spectacle en Suisse (La croisade des cochons de Pierre Cleitman) et récemment, une mise en espace en Pologne avec Judith Magre.