Voir également MULTIMEDIA

Présentation

Cartoons ! est un voyage musical sur trois continents, dans le monde imaginaire du dessin animé.


Au programme, les plus belles musiques écrites pour le cinéma d'animation par des compositeurs européens, japonais et américains.


Un concert familial pour les grands comme les petits, qui leur permettra de retrouver toute la magie de l'univers des dessins animés pour le grand écran !

 

 

Témoignage de Monsieur Georges SARRE, Ancien Ministre, Ancien Maire du 11ème arrondissement de Paris, à propos des deux concerts « Cartoons ! » donnés à la salle Olympe de Gouges, Paris 11ème (2 x 650 spectateurs) :

 

« La qualité de vos musiciens et du jeune chef également excellent pianiste qui les dirige a fait l'unanimité du public, les enfants comme les adultes. Votre mérite est de faire redécouvrir et apprécier une musique contemporaine que chacun a pu entendre en regardant des dessins animés et qui, sans l'image, prend toute sa dimension quand elle est servie par votre talent. »

 

« Le concert que vous avez donné pour les enfants de CM2 de nos écoles a rallié les suffrages des professeurs, des directeurs, des inspecteurs : en amont, vous avez fait, avec leur collaboration, un travail pédagogique pertinent, très utile et très enrichissant pour les enfants. »

 

« Mon adjointe chargée de la culture (...) souhaite avec moi que vous puissiez offrir ces concerts à d'autres mairies d'arrondissement. »

Programme

- Films japonais

PRINCESSE MONONOKE
LE CHATEAU DANS LE CIEL
LE VOYAGE DE CHIHIRO

 

- Films français

LE ROI ET L'OISEAU
TINTIN
ASTERIX
BABAR ROI DES ELEPHANTS
L'ENFANT QUI VOULAIT ETRE UN OURS
LES ENFANTS DE LA PLUIE

 

- Films américains

MEDLEY DISNEY : Pinocchio - Blanche-Neige et les sept nains
Cendrillon - La Belle et le Clochard - Le Livre de la Jungle

Les Aristochats - Les aventures de Winnie l'Ourson

LES SIMPSON

RATATOUILLE

SHREK : Transformation and the end - Fairy tale opening
LE ROI LION : This land - Can you feel the love tonight?
LA PETITE SIRENE : Part of your world (Partir là-bas)

TARZAN : You'll be in my heart
POCAHONTAS : Color of the wind

TOY STORY 2 : You've got a friend in me

MARY POPPINS : Supercalifragilisticexpialidocious
ALADDIN : Ce rêve bleu
LA BELLE ET LA BETE

Cliquez ici pour demander un devis

Témoignages

Quelques témoignages suite au concert CARTOONS ! créé le 17 février 2005 à la Salle Olympe de Gouges (Paris 11ème), essentiellement relevés sur Internet

 

Excellente soirée ; bravo pour cette superbe initiative !
(MK2)


Je vous remercie pour votre invitation au concert d'hier soir. Nous avons tous passé un excellent moment. Bravo pour l'idée et le résultat. Inédit et formidable comme d'habitude.
(American Express)

 

Merci beaucoup pour ce très bon concert, bien interprété. Les musiciens sont excellents.

(Groupe SOS)

 

Encore un grand merci pour cette invitation au concert Cartoons ! Je suis très impressionnée par votre professionnalisme souriant ! Je suis toujours prête à monter le fan-club !
(APEC)

 

Un vraiment très grand MERCI d'organiser des concerts comme cela.
C'était réellement très, très bien.
Les élèves comme moi-même te remercions infiniment.
J'ai, en particulier, trouvé très intéressant la personne qui présentait le concert, il était très pédagogue ! Et dans le contexte, par rapport à mon travail dans les écoles de cinéma, j'ai trouvé cela très à-propos.
Il a parlé d'un concert à venir sur les musiques de "Stars Wars" : tu penses bien que ce n'est pas tombé dans des oreilles de sourd ! Mes élèves m'en ont tout de suite parlé à la fin du concert pour me demander quand c'était ! A suivre ! BRAVO !
(Professeur de cinéma)

 

 

Critique parue sur le site TRAXZONE (spécialiste de Musique de Film)


QUAND LE CARTOON CARTONNE !!!
Après le succès du concert VOYAGES de l'an passé, le retour sur scène de l'Orchestre Cinématographique de Paris (O.C.P.) était fort attendu. Le 17 février dernier, pour relever le défi et satisfaire un public toujours aussi fidèle de près de cinq cents personnes, Philippe Dupouy et Philippe Barbey-Lallia nous ont concocté, une soirée « dans l'univers du dessin animé sur grand écran ».
Le programme, fort audacieux, alliait des bandes originales connues des béophiles aux thèmes classiques et populaires appréciés du grand public. A l'image des CARTOONS destinés aux enfants de 7 à 77 ans, ce programme avait pour ambition de satisfaire les petits comme les grands, les mélomanes comme les novices : un tour de force réussi !
Donnant la part belle au cinéma désormais incontournable de Miyazaki et Hisaishi, tout en faisant découvrir les partitions de compositeurs français encore rarement programmés en concert, ce début de soirée a mis en relief tout le talent de l'orchestre et de son chef. Philippe Barbey-Lallia dirigeait les musiciens depuis son piano. Pas de baguette cette fois, mais de la précision toujours ! C'est avec douceur et émotion que le pianiste a mené la trilogie d'Hisaishi, pour le plus grand bonheur des fans. Une jeune soprane japonaise, Rieko Hiramatsu, est venue enrichir l'interprétation, vêtue d'un kimono traditionnel comme pour accorder le visuel à l'audio... Une bien belle entrée dans l'univers du manga, avant de traverser le chemin des dessins animés français. Une fois de plus, Bruno Talouarn nous a nourris d'informations passionnantes sur les thèmes musicaux : le public aura appris que la première musique composée pour un dessin animé était française, d'où l'hommage à nos thèmes nationaux certainement moins connus, mais tout aussi intéressants que les autres. Belles surprises en effet de redécouvrir la magnifique partition sous forme de medley du ROI ET L'OISEAU parfaitement interprétée par l'orchestre. La programmation avait son lot de découvertes : LES ENFANTS DE LA PLUIE ou encore BABAR L'ÉLÉPHANT, manifestement inconnus du public, mais non moins salués. Résumons cette première partie à l'impressionnante agilité de Philippe Barbey-Lallia qui a su conduire, tout en jouant, l'ensemble de son orchestre avec la même passion et générosité que l'an dernier. Le programme avait de quoi satisfaire les béophiles et encourager le public à écouter des partitions moins populaires. Les Vladimir Cosma et Bruno Coulais ont certes plus d'occasion d'être entendus, mais le plaisir de la découverte se mesurait dans la salle à l'écoute d'ASTÉRIX ET LA SURPRISE DE CÉSAR ou encore de L'ENFANT QUI VOULAIT ÊTRE UN OURS.

Après cette entrée en matière destinée à souligner le travail de l'orchestre et saluer les compositeurs franco-asiatiques, l'heure de la récré a sonné.
Vingt minutes d'entracte ; des échanges positifs entre le public, de quoi mesurer l'intérêt de la salle et attendre impatiemment la suite. Et quelle suite ! Qui dit CARTOONS, dit Walt Disney. Comment ne pas se sentir entraîné par les mélodies qui ont bercé notre enfance ? L'empathie entre la salle et l'orchestre était à son comble ; rien n'aurait pu, mieux que ce programme, ouvrir le second volet du concert : les grands succès populaires...
Dans une vague d'enthousiasme de la part des musiciens comme du public, sont arrivés deux chanteurs, fidèles de l'équipe Musique et Toile et prêts à s'imposer avec brio devant une salle peut-être encore partagée à l'idée d'entendre des chansons ! Et pourtant, la chanson a sa place dans le cinéma : la musique de film est née avec la chanson et si aujourd'hui elle n'est pas toujours composée pour l'image, il existe tout de même de petits bijoux écrits spécialement pour les films, y compris les dessins animés. C'est donc avec aisance et verve que Khémi Ferrey et Thomas Boissy ont défendu leurs places sur scène. Et si LE ROI LION et la superbe prestation de LA PETITE SIRÈNE ont donné un vaste aperçu du charisme des solistes et de leurs facilités vocales, le public a définitivement succombé avec MARY POPPINS. Comment aurait-il pu faire autrement ? Les deux chanteurs fort aisés sur scène, se sont rapidement imposés aux côtés de l'orchestre qui suivait sans faillir l'époustouflant rythme de MARY POPPINS. Que d'entrain ! Que de cabrioles ! Que d'audace pour manier les mots et la musique d'un des plus beaux titres de cette seconde partie ! Les mimiques des chanteurs, associées à celles des musiciens, adhéraient de plus en plus aux thèmes des CARTOONS. La salle, de toute évidence, s'est laissée volontiers porter par la magie du moment.

De BLANCHE-NEIGE aux ARISTOCHATS, sans oublier les plus récents succès de SHREK, TOY STORY ou encore ALADDIN, l'Orchestre Cinématographique de Paris a relevé le défi de couvrir les CARTOONS les plus divers.

Le public en délire a largement récompensé la prestation de qualité du chef, de l'orchestre et des trois solistes. Un an d'attente avant de nous présenter un nouveau programme : le risque était grand. Pourtant, ce soir-là, l'orchestre a manifestement fait résonner en chacun de nous sa part d'enfance et d'innocence. Il est tout simplement impossible de décrire l'ovation finale du concert. Le rappel fortement réclamé nous a permis d'entendre LA BELLE ET LA BÊTE, puis Philippe Barbey-Lallia nous a offert pour notre plus grand bonheur un bis de MARY POPPINS. Comme l'a souligné Bruno Talouarn, le symbole musical du cartoon est le mickeymousing. On peut alors dire que sur scène, l'orchestre et les solistes se sont attachés à le mettre en pratique : les grimaces des chanteurs sur les accents rythmiques de "Supercalifragilisticexpialido-cious", les bonds des cordes depuis leur chaise pour accompagner leur entrain à suivre le tempo... Comme l'an dernier, la scène vivait et offrait un spectacle, participant pleinement à l'euphorie générale du public. C'est manifestement l'atout de ce jeune orchestre que savoir faire partager sa joie d'interpréter des musiques de films devant un public encore plus réceptif que de coutume. Le seul bémol à la clef porte sur l'acoustique de la salle. Avec tout le talent de ces musiciens, il ne reste qu'à leur souhaiter un prochain concert au programme encore plus surprenant dans un lieu à leur hauteur ! Nous avons appris à être patients, nous serons au rendez-vous ! Bravo à l'O.C.P., à son chef, aux chanteurs et à Musique et Toile, et merci pour ce brin de folie musical dans l'univers magique du dessin animé.
Séverine Abhervé / Traxzone

 

Bon... ayant enfin l'ordinateur à portée de main, je profite pour donner mon petit avis qui j'espère ne sera pas des moindres quant au concert qui s'est déroulé jeudi...

Tout d'abord : MERCI... c'était génial, un concert magnifique. Le tout premier Miyazaki que j'ai vu, c'était Mon voisin Totoro, mais je ne l'avais regardé que d'un oeil et par petits bouts... mais un jour ma chère et tendre moitié d'oreiller m'avait prêté deux mangas en cassette vidéo le premier étant Le Château dans le ciel... ce fut le premier mangas que j'ai vu en entier et j'ai été éblouie par ce film si grandiose et poétique... la musique m'avait énormément touché... le second manga qu'elle m'avait prêté était Princesse Mononoke... de même je me suis laissé entraîner dans cette magie et une musique sublime.

En arrivant au concert j'avais hâte d'entendre toutes les musiques qui allaient passer ce soir-là, mais quelle fut ma surprise lorsque le premier morceau joué était Le Château dans le ciel... merci beaucoup car à ce moment d'énormes frissons se sont mis à prendre contrôle de mon corps et l'émotion fut telle que j'ai eu du mal à retenir mes larmes face à tant de splendeur et de finesse dans ce qui a été fait.
Avec nostalgie je regrettais que ma chère et tendre n'ait pu m'accompagner ce soir-là car chers Messieurs vous avez joué grandement... la suite fut encore plus magique me transportant dans mon pays imaginaire, dans mon univers qui me repose, me donne de la joie, des larmes, qui m'excite dans une euphorie d'aventurier... ce concert était tout bonnement digne d'un Grand.

Le reste d'Hisaishi était interprété avec Brio (avec qui ?...) et la chanteuse m'a littéralement scotché sur mon fauteuil.
Le Roi et l'oiseau m'a replongé dans l'état d'esprit dans lequel j'étais lorsque je le regardais étant petit....
Les Disney furent très, très bien interprétés, bravo à nos deux chanteurs qui ont bien su jouer le jeu jusqu'au bout (on aurait pu réenregistrer leurs voix pour de nouvelles versions françaises sur les DVD). Avec un certain regret toutefois de ne pas avoir exploité un peu plus l'univers des partitions instrumentales de ces Disney cultes à voir et à revoir... heureusement (maigre compensation) qu'il y a eu 'This Land' du Roi Lion. Mais un petit Aladdin n'aurait pas fait de mal non plus... enfin bref cette soirée fut magique et très émouvante, me plongeant dans un état second et me transportant à travers... les nuits d'Orient.... merci à vous tous et à Traxzone qui m'a fait connaître ce concert.
(relevé sur le forum de Traxzone consacré au concert)


Bien, voilà... On est bien rentré et on a passé une excellente soirée. Cela, je le dois à un chef d'orchestre passionné, enthousiaste et surtout génial. Philippe est un pianiste merveilleux dont le toucher au piano est délicat et romantique. Les interprétations de Joe HISAISHI étaient dès lors somptueuses, notamment grâce au sens de son toucher et de son phrasé musical. A travers les mélodies d'Alan Menken, il nous propose des versions magnifiques, remplies d'émotion. A peu de chose près d'ailleurs, sa tenue et sa vélocité n'avaient rien à envier aux versions originales. Sincèrement merci pour ces extraordinaires moments, dixit le grand fan de dessins animés que je suis et adorateur devant l'éternel Alan Menken. Derrière lui, se tenait un orchestre motivé, chaleureux et connaisseur. Leur enthousiasme et le plaisir qui se lisaient sur leurs yeux étaient communicatifs. Ici et là des petites erreurs dues à des musiques difficiles comme Le Roi et l'Oiseau, mais franchement, comment trouver matière à critiquer négativement un tel investissement et une telle passion ? Voilà, j'espère être présent au prochain concert et je ne cache désormais plus mon souhait de saluer physiquement Philippe pour le remercier chaleureusement et lui renouveler ma confiance pourtant déjà acquise depuis l'an dernier. Merci donc à Philippe, son orchestre et aux chanteurs.
Mes petits coups de cœur 1) La Petite Sirène, où l'interprète s'est complètement appropriée le personnage: BLUFFANT 2) La trilogie HISAISHI (Mononoke, Château dans le ciel et Chihiro) 3) L'Enfant qui voulait être un ours 4) Mary Poppins (spectateurs qui applaudissaient en mesure au 1er rappel, un vrai délire surtout avec les musiciens qui se levaient en cadence... MAGNIFIQUE, BRAVO) 5) La Belle et la Bête (qui figurait en rappel, super cadeau)
(relevé sur le forum de Traxzone consacré au concert)