Gilles Tinayre, compositeur aux expériences multiples dans le domaine de la musique pour l'image, a conçu pour ce film une musique originale puisant aux sources de ses racines hongroises, associant les tonalités colorées des musiques populaires slaves et balkaniques aux percussions et aux voix mêlées d'un choeur mixte et d'un choeur d'enfants.


Il a souhaité que les "lyrics" utilisent un langage imaginaire, aux consonances slaves, à vocation de porter l'universalité de l'oeuvre. L'ensemble exalte la prodigieuse vitalité de L'Homme à la caméra, projetant ses univers culturels, esthétiques et poétiques dans une réinterprétation musicale festive et bigarrée.


Mouvements :


- Prélude (04'07'')

- Le petit jour (06'09'')

- Le réveil du monde (01'47'')

- Les machines de l'homme (07'00'')

- L'échange (06'23'')

- L'un contre l'autre / L'un pour l'autre (07'25'')

- Les mains (02'23'')

- La production (01'51'')

- L'effort de l'homme seul (02'11'')

- Maîtrise du geste (04'23'')

- Plaisirs du corps et de l'esprit (07'15'')

- Jouer et gagner (03'30'')

- Ivresse des sens - danse des objets (07'07'')

- Le monde de l'oeil - épilogue (05'03'')


La formation musicale requise est la suivante :


Ziveli Orkestar :

- 2 trompettes sib

- 1 sax alto

- 3 tubas ténor

- 1 hélicon

- 1 tapan (percussions)

+

- 1 violon

- 1 accordéon

- 1 percussion (xylophone, vibraphone, marimba, glockenspiel)

- 1 guitare / mandoline / balalaïka

- 1 clavier

- 1 chanteuse soliste


soit 14 interprètes, auxquels viennent s'adjoindre un choeur mixte et un choeur d'enfants.

 

Les partitions

Il s'agit d'une écriture polyphonique, pour tous les registres habituels du chœur mixte, auquel s'ajoute des voix d'enfants.

 

Gilles Tinayre a fait en sorte qu'il y ait dans la partition des pièces pour tous niveaux, avec ambitus réduit, notamment pour les enfants.

 

Il s'est attaché à rester dans des tessitures moyennes, accessibles au plus grand nombre.

 

  • Les textes : ils sont écrits dans un langage imaginaire aux consonances slaves et balkaniques. Gilles Tinayre a préféré ce choix à celui d'une langue particulière, car il ne souhaitait pas inscrire l'œuvre dans un pays donné.
     
  • Le matériel pour chœur comprend :

- les partitions pour chœur (chœur mixte et voix d'enfants, avec paroles) (PDF)

- un piano conducteur (PDF)

- un conducteur (PDF)

- un texte seul (PDF)

- une maquette audio (MP3)

- des extraits vidéo (DVD)

- un play-back avec métronome enregistré (MP3)

 

Ces extraits sont des documents de travail. Ils ne doivent pas circuler en dehors du cercle de la chorale.

 

  • Interprétation : des indications très précises sont fournies avec le matériel d'orchestre, notamment sur les accents, le vibrato, le rythme...

 

Gilles Tinayre a conçu le matériel d'orchestre sous une forme adaptée à l'hybridité des formations qui seront sollicitées : tantôt un nombre important de jeunes voix, tantôt un effectif tenant plus du chœur mixte classique. Il a donc écrit les parties pour chœur en faisant apparaître, aux côtés des portées classiques du chœur mixte, une portée "voix d'enfants" (pour les parties qui appelaient cette sonorité unique d'enfants n'ayant pas encore mué). Cette partie "voix d'enfants" est également reportée sur les parties soprani/alti, pour les cas où, soit l'effectif, soit la qualité des voix d'enfants, ne seraient pas suffisants. Dans ces cas, les reports comportent la mention "à défaut enfants" sur la partition. Les autres parties fondamentalement écrites pour soprani/alti comportent la mention "obligé".

 

Ci-dessous quelques extraits...