Auteur - metteur en scène

 

Après un début à la télévision en tant que danseur et comédien, Emanuel éprouve très tôt le désir de passer derrière la caméra pour se concentrer vers l’écriture et la mise en scène.

 

Aidé de plusieurs années de conservatoire d’art dramatique et fort d’une formation de danseur jazz et claquettes, Emanuel débarque dans le monde tant apprécié de son enfance, celui de Disney où il est aujourd’hui directeur artistique. Mais l’envie d’écrire pour les plus grands le travaille depuis longtemps.

En 2007, Emanuel écrit avec Alyssa Landry son premier spectacle musical Jusqu’aux dents (Prix SACD 2007) joué depuis au Vingtième Théâtre.

 

Ensuite, une rencontre imprévue avec Dominique Nobles, et les voilà partis pour un one-woman-show, Nobles s’oblige, spectacle joué à Paris en 2009, qu’Emanuel s’amuse à coécrire et à mettre en scène.

 

Noël 2010, Emanuel revient vers les enfants en remontant le spectacle de Chantal Goya, L’Etrange Histoire du Château Hanté pour le Palais des Congrès de Paris. Puis s’ensuit Le Monde Magique pour une tournée jusqu’en 2013, et aujourd’hui La Planète Merveilleuse (tournée en 2014).

 

Noël 2011, co-écriture et mise en scène avec William Korso du Noël Magique, qui se joue au Palais des Congrès de Paris pour les fêtes de fin d’année. Le spectacle est reconduit en 2012.

 

Depuis janvier 2011, Emanuel replonge dans le one-woman-show pour Daisy Miotello avec Le temps d’une lessive par une négresse italienne, coécrit et mis en scène avec Jean-Marc Chastel, auteur et ami, sur une idée de celui-ci. Le spectacle a été joué au Théâtre du Petit Hébertot et au Théâtre de l’Archipel en 2014.

 

En même temps, co-écriture bovine avec Benjamin Lefebvre sur les tribulations de Marguerite Dupré, en espérant que cette vache sacrément gonflée fasse parler d’elle… Dans la peau de Marguerite Dupré.